La législation des jeux à gratter en ligne

5 février 2016 0 Par Sylvie

Quelle est la législation sur les jeux d’argent sur le net ?

Les instants gagnants Français Illiko
Les instants gagnants Français Illiko

La législation des jeux de grattage en ligne s’est modernisée et ce depuis 2010.
En effet, les français ont le droit de jouer sur le net et de parier de l’argent sur les sites de loterie, de grattage, de paris sportifs et de poker.
Toutefois concernant les jeux de casino sur le net la législation reste flou avec un vide juridique.
Aussi, ces différentes activités sont très prisées des internautes français qui éprouvent l’envie de miser à tout va avec parfois des budgets très conséquents.
Par ailleurs, la structure de l’ARJEL mis en place par l’État français a pour objectif de contrôler et encadrer les jeux d’argent sur internet.
De plus, elle permet de valider ou non les sites de jeux d’argent légaux en France.
Cependant, concernant les jeux de grattage, de loterie et de casino, l’ARJEL n’a pas encore légiféré sur ce point qui juge que ces catégories de jeux sont considérées comme des jeux de chance.
Quelle sera alors la position du droit français concernant les jeux de grattage et de loterie en ligne ?

FDJ.fr un site de jeux d’argent en ligne légal en France 

En France, c’est l’entreprise publique la Française des Jeux qui possède le monopole sur les jeux d’argent en France générant ainsi plusieurs milliards d’euros de chiffre d’affaire.
Ainsi, elle propose aux participants une large gamme de produits à travers ses 36 000 points de vente dans toute l’hexagone.
Il existe aussi une ludothèque de jeux à gratter virtuels avec le logo de l’ARJEL sur la plateforme de la marque FDJ.fr
Par ailleurs, l’inscription sur le site est totalement gratuit et vous y découvrirez l’ensemble des jeux de hasard avec:

  • des jeux de grattage Illiko,
  • des jeux de bingo (Bingo Live),
  • des jeux de loterie (Loto, Euro Millions),
  • des jeux de paris sportifs sous la marque Parions Web.

Dans l’objectif de conquérir de nouveaux adhérents, l’entreprise publique ne cesse via ses concepteurs d’innover en proposant toujours des nouveautés aux parieurs qui sont férus de jeux de hasard.
Il n’y a rien de plus rassurant que de pouvoir tenter sa chance de faire fortune sur un site de jeux d’argent et de loterie en ligne légale.
Par conséquent, les gagnants sont certains de se faire payer et qu’il n’y aura aucun problème d’équité, d’arnaque ou de fraude de la part de la Française des Jeux.
Les jeux avec rentes mensuels sont les nouvelles opportunités de gagner de l’argent chaque mois sur des jeux de divertissement très innovants comme:

  • le Millionnaire,
  • Kéno à Vie,
  • 10 ans Gagnants.

Un monopole absolu sur les tickets de grattage traditionnels

Les tickets de grattage en ligne sont strictement sous le contrôle de la Française des Jeux qui détient le monopole depuis sa création à aujourd’hui.
Aussi, cela n’est pas prêt de s’arrêter car l’entreprise publique désire prévenir des risques contre l’addiction et propose des offres agressives sur différents supports et notamment sur mobile.
De plus, prochainement, nous assisterons à un matraquage publicitaire de spots télévisés et radio afin d’informer les auditeurs et spectateurs de la présence des nouveaux jeux à gratter ainsi que des prochains millions à gagner à la loterie.
Par conséquent, la Française des Jeux a intérêt à ce que les français parient toujours plus et celle-ci ne désire pas s’ouvrir à la concurrence sur ce marché très juteux.

Des partenariats pour renforcer son statut de leader

Elle n’hésite pas à faire des partenariat avec TF1 pour promouvoir des jeux à gratter issus des jeux télévisés comme Koh-Lanta et The Voice.
Ils sont vendus au tarif de 3 euros chez votre marchand de tabac et autres points de ventes.
Voilà un nouveau public tout trouvé qui est en manque de sensations fortes où la Française des Jeux se fait un plaisir de proposer des cartons à gratter hauts en couleurs.
Il serait peut être grand temps de s’ouvrir à la concurrence afin de voir d’autres sociétés proposées des jeux de hasard plus équitables.
En effet, à part de gagner peu d’argent voir être remboursé de son gain, la FDJ et même si elle n’hésite pas à montrer de gros lots gagnés la plupart du temps les tickets sont perdants.
En résumé, il existe toujours l’omniprésence de gagner le gros lot alors que si on fait les comptes on s’aperçoit qu’il y a plus de perdants que de gros gagnants.

Au final, le rêve est à son paroxysme et les gains pour les parieurs en chute libre.